Les filles ont un super pouvoir, (oui oui comme les supers héros), elles ont le pouvoir d’achat… c’est-à-dire la faculté d’acquérir des trucs qui ne servent à rien et ça, c’est bien !

« Bonjour, je m’appelle Inzecity et j’ai un super pouvoir, j’achète n’importe quoi ! »

« Bon, j’y vais, je vais faire quelques courses, juste le nécessaire… pas de soucis, t’inquiète, je maîtrise la situation, je vais juste acheter du pain et de quoi manger ce soir… bisous ! ». Et en tant que Super Fille, je reviens avec une baguette certes, de quoi manger aussi mais avec ce super truc « en plus ».
« Bah, c’est un recourbe-cils chauffant à rotation 360 thermolyx, vendu par une nana hyper sympa, ça vient des States ! On n’en trouve nul part… et pis pas cher en plus, 28 € (68 €) ! Une occas ‘ en or ! »

Seules les filles sont généralement dotées de ce super pouvoir et il se manifeste dès le plus jeune âge (dès qu’elle est pourvue « d’argent de poche »). Il évolue avec l’expérience…

- de 7 à 17 ans
Oh !!!! C’est trop mignon !!! C’est une micro-boîte qui sent la fraise quand tu la frottes et c’est une Hello Kittoune !!! Trop cool ! Je kiffe !!!
Bon, la boîte en question, tu ne mets rien dedans, on est bien d’accord… T’as beau la frotter pendant des heures et y’a même pas un génie à l’intérieur mais bon Kévina ne l’a pas celle-là et « elle va être trop jalouse » Kikou !
De 7 à 17, la Super dépensière s’exerce, découvre son super pouvoir, tâtonne… (et ça se voit généralement à la taille de sa trousse d’étudiante (gomme à la pomme, stylos lumineux, équerre Chevignou, stickers qui clignote quand ton cellulaire sonne…).

- de 18 à 25 ans

« Attends, c’est trop génial !!! Il me va comme un gant ce jean’s taille basse ! Je ne l’ai pas celui-là ! ». Quand la Super Dépensière revient avec le jean’s trop cool, elle s’aperçoit rapidement qu’elle éprouve quelques difficultés à rentrer dedans… et que le résultat est plus proche du « rôti de porc » que de la nana trop canon qui portait ce même jean’s dans Cosmopolitus. Bah, ouais… il ira très rapidement s’empiler sur les 30 autres jean’s (pattes d’EF, cigarette, moulant, démoulant).
De 18 à 25 ans, la Super dépensière parfait son style… elle commence à comprendre qu’elle est douée pour acheter des trucs qui ne servent à rien, qu’elle ne mettra pas et c’est là qu’elle prend conscience de ses facultés !

- De 26 à 60 ans (oui, c’est une longue période)

C’est la période où le super pouvoir d’achat atteint son paroxysme ! La Super Acheteuse a un salaire !
« C’est la faute du caddie ! Y’avait une feuille de salade coincé dans la roue, ça m’a énervé et je suis restée bloquée devant le rayon produits d’entretien et ça, tu vois, c’est génial, c’est un spray qui nettoie le placard (seulement le placard, c’est marqué dessus) ! Y’a des particules actives aux essences polynettoyantes anti-huile de coude de la marque Madame Feignasse ».
« J’ai trouvé ça sur le marché en achetant les légumes, c’est un rape-tout, le mec a fait une démonstration incroyable, ça va nous changer la vie chéri et les enfants vont m’adorer, je suis une autre femme… ».
« C’est un mascara révolutionnaire, il fait pousser les cils et ils sont tellement grands (je l’ai vu dans la pub) que tu ne peux plus avoir de frange ! Je t’assure ! Ca se prend dedans ! »
Et tous les prétexte sont bons pour faire chauffer la carte bleue : « j’ai passé une sale journée », « J’ai mes règles, faut bien que je calme mon humeur pourrie, c’est pour toi que je fais ça chéri », « c’est le début du mois », « c’est la fin du mois ».
De 26 à 60 ans, la Super Acheteur œuvre pour l’économie de la France et relance la consommation. je vous entend dire « Elle devrait avoir une médaille » !!!! Mais personne ne s’en aperçoit. Elle œuvre dans l’ombre et planque ses achats inutiles. Quand elle rentre, elle retire tout signe extérieur de packaging et est obligée de mentir à son mari pour qu’il ne dévoile pas son super pouvoir « Bah, chéri, tu ne me regardes plus ou quoi, ça fait HYPER longtemps que je l’ai ce truc !!! ».

- De 61 à …. la fin

C’est la fête de la Vente Par Correspondance !!! La Reloute, Les 3 Lisses, Paxon… et en plus ils offrent un cadeau à chaque fois en même temps que des réducs (parce qu’ils savent, eux…)! Ils ont tout compris : un mini-gauffrier pour une mini-gauffre (pratique !), le petit barbeuc solaire, la parure de bijoux en véritable perles de plastique naturelles, la bague qui t’indique ton humeur (au cas où tu sais pas)…
Et puis, il y a ce type formidable à la TV qui (comme le mec du marché) va te vendre des trucs incroyables qui viennent des 4 coins de la Planète ! Le Musclor, l’Aspitout, le Retient-nénés, le gel mangeur de gras… Même plus besoin de se déplacer. La Super Acheteuse peut sauver l’économie à domicile…

Mon hypothèse : Oui, les filles ont des supers pouvoirs (d’achat) mais on ne le sait pas (pas tout de suite, sauf si on fait compte commun). Elles œuvrent anonymement pour sauver l’économie mondiale, mais comme tous les Supers Héros, elles ne sont pas reconnues à leur juste valeur (et que même, des fois, on les gronde). Mais ce n’est pas grave, un jour viendra où elles seront acclamées par une foule en délire (et on en fera un film à gros budget, oui… une « super » production).

N’hésitez pas à faire part de vos témoignages ou à émettre vos théories… c’est pour faire avancer la science.

Share and Enjoy:
  • Print
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Yahoo! Buzz
  • Twitter
  • Google Bookmarks

Leave a Reply