Guide de l’HOMME IDEAL

Posted by Inzecity On février 28, 2009 14 COMMENTAIRES

lhommeidealPetit guide à l’usage des hommes qui aiment les femmes mais qui ne les comprennent pas.

Voici donc en substance ce que veulent les femmes et ce que les hommes doivent savoir avant de se lancer à la chasse de la belette

(cela vaut pendant et après la capture).

J’espère éclairer votre lanterne  avec ces quelques petits conseils mais je ne détiens pas la science infuse. L’ordre est alphabétique, à vous donc de composer avec ces recommandations au bon moment (je ne vais pas vous donner toutes les clefs quand même). Vous verrez que ce que la femme attend de l’homme et c’est avant tout de la demi-mesure. Et elle n’est pas si difficile à comprendre finalement. :p

-    Qu’il ait de l’imagination (mais pas trop)
En tout cas, suffisamment pour la faire rêver… Ici, l’imagination ne consiste pas à démontrer votre faculté à vous glisser dans la peau de Zorglub le Mage Ancestral avec vos potes de jeux de rôles mais il s’agira plutôt de lui conter des histoires (vraies) qui vous projetterons dans un avenir lointain (voir très lointain mais toujours avec elle comme héroïne de vos aventures romanesques).

-    Qu’il soit drôle (mais pas trop)
Drôle ne signifie pas lourdingue. Pas besoin d’apprendre par cœur tous les guides des blagues à deux balles et de citer le répertoire de Bigard… L’homme drôle se doit d’être raffiné et de placer le bon mot rigolo au moment opportun. Il ne doit en aucune façon se moquer de sa chère et tendre sauf quand elle commence à rire d’elle-même (c’est le « go »). Mais trop point n’en faut, il faut s’avoir s’arrêter juste à temps avant qu’elle ne se braque avec un « bon, t’arrête de te foutre de ma gueule maintenant ? T’es vraiment lourd ! Pauvre con» (porte qui claque). Par contre, l’homme peut largement laisser s’exprimer son humour quand il s’agit de se moquer de la pauvre copine Aglaë qui s’habille comme un sac (et qui est vraiment trop conne franchement).

-    Qu’il soit beau (mais pas trop)
Beau ne signifie pas « canon » ou « trop beau pour être vrai ». Le canon (bogosse) revêt de l’ordre du fantasme… Elle se réserve ses « hommes inaccessibles » pour ses rêves les plus fous… L’homme beau est avant tout un homme charmant qui n’est pas parfait mais qui sait prendre soin de lui, fait attention au choix de ses vêtements (tendance mais pas gravure de mode non plus, elle ne doit pas « détonner » à côté de vous).
Pour être beau, l’homme doit IMPÉRATIVEMENT éviter les fautes de goût suivantes :

  • Les chaussettes blanches et le costume sombre
  • Le pantalon trop court (type feu de plancher)
  • Les poils qui dépassent (du nez, des oreilles, du maillot de bain)
  • Les autres poils disgracieux (dos, épaules, entre les sourcils)
  • Les cheveux gras et/ou les pellicules (effet boule à neige)
  • Le « pue du bec » voir le « refoule du goulot » (bonbon à la menthe et détartrage obligatoire)
  • Les « doigts spéléo » (nez, entre-jambes, oreilles et bouche… dans l’ordre)
  • L’hygiène approximative (genre la rillette sous les écureuils, les fragrances de marée basse à marée haute, le menu du midi de la brasserie Paulo coincé dans les gencives, la feuille de batavia crucifiée dans la barbe de 3 jours, ongles en deuil…)
  • Le pantalon moule-bite remontée sous le sternum
  • Le vieux calbute qui colle (recto-verso pour qui dure toute la semaine interdit)
  • Le « gratte-glaouis» (partout et tout le temps)
  • L’odeur « du dodo » (c’est-à-dire l’odeur rance, putride, moite et d’amande amère de l’homme qui a hiberné pendant des mois dans une pièce de 5m2
  • Le parfum bon marché qui tente de masquer l’ensemble (de la rillette, de la « bouche dégoût »…)…

-    Qu’il l’aide à la tache (mais pas trop)
Il doit être présent, suggérer son aide spontanément mais surtout ne pas être envahissant et laisser la femme être la seule aux commandes. Exemple : la cuisine. « Laisse-moi faire, c’est pas comme ça qu’on fait » etc. (fonctionne également avec l’éducation des enfants).
Apporter son aide pour éplucher, ranger et faire la vaisselle. Ou faire carrément à manger et négocier la vaisselle en retour… à 4 mains comme dans Ghost son film préféré. ;)

-    Qu’il la plaigne (mais pas trop)
« Ma pauvre chérie, ils sont trop durs avec toi au bureau, tu es tellement parfaite (mais pas trop). Les cons ! » Ouais, mais il n’empêche qu’elle a foiré le budget machin à WATmille Dollars… mais dans tous les cas « tu peux pas comprendre ». Il faut alors se retirer discrètement sur la pointe des pieds et la laisser pleurer sur son sort (elle en a besoin).

-    Qu’il la soutienne dans ses choix (mais pas trop)
Quelle robe je prends ??? La verte ou la bleue. Attention, c’est un piège ! Répondre : le choix est difficile mon amour, tu es magnifique dans les deux. Cependant, la bleue fait ressortir le bleu de tes yeux (ou la verte met en valeur ta chevelure de feu).  Tu crois que j’aurai dû lui dire ça ? (à propos de tout). Répondre : « quoique tu dises Darling, tu l’as pensé avec justesse et c’est le principal…

C’est un exercice très difficile. Ne jamais remettre en cause ses choix mais toujours lui donner l’impression qu’elle a raison tout en l’aiguillant avec tact.

-    Qu’il la surprenne (mais ça dépend des fois)
L’objectif n’est pas qu’elle devienne cardiaque ! Il faut simplement, de temps à autre, l’emmener dans un endroit insolite lorsqu’elle s’y attend le moins, lui offrir un bouquet de fleur sans raison, lui faire à manger (se faire aider éventuellement, etc). En bref, lutter contre le train-train quotidien pour entretenir la flamme !

-    Qu’il lui fasse des cadeaux (mais ceux qu’elle veut)

Vous devez absolument être juste. Ne jamais lui demander ce qu’elle veut, ne jamais acheter ce que vous voulez et ne jamais prendre la même chose que ce que sa copine a acheté la semaine… Conseil : écoutez-la et prenez des notes. Elle laisse généralement des indices, du style post-it, magazine ouvert à la bonne page trainant bizarrement sur la table du salon,  tendre l’oreille ou l’observer attentive devant la boutique où elle s’est arrêtée… Cela demande une attention de tous les instants (mais cela évitera les dépenses inutiles et les scènes de ménage).
Gardez toujours le ticket de caisse pour échanger au cas où…

-    Qu’il remarque ses petits changements (uniquement les bons)

Ca commence souvent par « t’as pas remarqué qu’il y a un truc qui a changé ? ». Quand on en arrive là, c’est déjà trop tard, vous auriez dû le remarqué plus tôt ! Conseil : Ne pas hésitez à la photographier régulièrement (téléphone portable, appareil photo numérique etc.)
Cela vous servira à jouer au jeu des 7 erreurs. Des cheveux plus courts, un nouveau maquillage, une nouvelle robe, une perte de poids… tout cela doit être absolument remarquée et signifié à sa dulcinée. Si vous n’êtes pas sûr de vous, vous pouvez toujours dire « tu as perdu du poids chérie non ? ». Si pas, elle sera tout de même flattée.
NE JAMAIS DIRE LES PHRASES SUIVANTES : « tu as grossi ? non ? » (oui, elle le sait car elle se pèse tous les jours mais elle n’a pas envie qu’on le lui fasse remarquer) ou le fameux « t’es malade ? Tu as une petite mine » (c’est qu’elle n’est pas maquillée dans la plupart des cas, c’est vexant).

-    Qu’il s’extasie devant ses prouesses (mais pas trop)
« T’es trop forte chérie ! » parce qu’elle a réussi à planter un clou toute seule sans une amputation de l’ongle et sans avoir abattu un mur porteur. « Il est super bon ton poulet basquaise » (regarder la recette en amont pour éviter toute erreur d’appréciation surtout si c’était un poulet au curry).

-    Qu’il soit « famille » (mais pas trop)
On épouse pas la famille et encore moins sa mère donc, l’homme doit préalablement, avant toute aventure, couper le cordon et ne plus pleurer au téléphone pour « môman » repasse ses chemises.

-    Qu’il soit jaloux (mais pas trop)
« Bon il arrête lui de te mater lui ! je vais lui  casser la gueule ! » S’arrêter là parce que pour madame, c’est toujours très gratifiant de se sentir désirable et finalement, c’est plutôt flatteur pour vous que d’être au bras d’une femme qui suscite l’envie (c’est la vôtre ! nananèreuh !)

-    Qu’il soit mystérieux (mais pas trop)
Ne pas s’épancher ! La femme n’est pas votre psy et elle n’a pas envie de tout savoir (sauf quand elle vous fait les poches mais c’est que là, elle a un doute sur votre fidélité). Laissez toujours planer une part de mystère sur votre vie, sur votre passé… C’est tellement sexy. Et ne parlez JAMAIS DE VOS EX ! C’est rédhibitoire (sauf si vous les critiquez ou que la comparaison est en sa faveur) !

-    Qu’il soit romantique (mais pas trop)

Des chandelles, une lumière tamisée, un voyage romantique à Venise, VOTRE chanson, vous souvenir de votre première rencontre et la lui rappeler… L’objectif n’est pas d’être un loukoum collant sinon, elle finira par avoir une crise de foie.

-    Qu’il soit fidèle ou qu’il ne s’extasie pas sur les créatures de rêve (pas verbalement et pas physiquement si vous voyez ce que je veux dire).
Avant toute chose, vous devez être un excellent partenaire sexuel pour votre dulcinée (et surtout pas un lapin crétin).

Nous sommes conscientes que votre chemin regorge de créatures appétissantes mais vous éviterez toute remarque ou tout regard appuyé sur la bombasse qui passe à côté de vous ! Servez-vous éventuellement des reflets des vitrines. Ne pas clamer « elle est bonne » ou « elle est canon ». Attendre qu’elle se manifeste par un « c’est un belle femme » ou « elle est jolie ». Elle sait reconnaître la beauté chez ses concurrentes mais l’objectif est de vous tester ! Adoptez une moue boudeuse et un air dubitatif + un « mouais, mais pas autant que toi chérie, et elle n’a pas de charme… elle ». Quant à la fidélité, évitez de vous faire prendre en flagrant délit d’adultère si vous êtes un coureur de jupons et faites appel aux experts pour effacer les traces de vos cavales diurnes ou nocturnes. La femme est un fin limier et vous seriez surpris de ses talents d’enquêtrice. A bon entendeur…

En bref…

Qu’il soit parfait (mais pas trop)

Vous aurez remarqué qu’il n’y a pas le « qu’il soit riche » car, bien que les rumeurs courent sur les femmes potentiellement vénales, ce n’est pas un pré requis si vous avez la quasi totalité des qualités évoquées ci-dessus. ;)

Share and Enjoy:
  • Print
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Yahoo! Buzz
  • Twitter
  • Google Bookmarks

14 Responses so far.

  1. avatar Mike dit :

    Just passing by.Btw, you website have great content!

    ______________________________
    Don’t pay for your electricity any longer…
    Instead, the power company will pay YOU!

  2. avatar Jeanfi dit :

    En bref « qu’il soit, mais pas trop! » :)

    Bon ben c’est déjà un début de place quelque part! :))

  3. avatar Loïc Le Fur dit :

    J’aime ! (mais pas trop)…

  4. avatar Michael dit :

    Merci !!
    Article très intéressant pour nous hommes et la façon de se comporter avec vous femmes :)
    En tout cas ça confirme mes impressions qu’il est plus que difficile d’être parfait à vos yeux, je dirais même impossible ! Mais instructif tout ça …

    Je viens de découvrir ton blog, vraiment sympa à lire pour un mec :)

  5. avatar heroow dit :

    En fait tu ne sais pas. (comme toutes les femmes) :D
    Oui je suis chiant (mais pas trop!)

  6. avatar Patrick B. dit :

    On parle bien ici de la femme française, urbaine et de 30 à 50 ans… les autres sont plus pragmatiques.

    Le « qu’il soit riche » n’est pas indispensable, tant il est depuis longtemps remplacé par le « qu’il n’ait pas (mais vraiment pas) de problèmes d’argent ». Parce que l’argent n’est pas et ne dois pas être un problème ;-)

    En fait, l’idéal est d’être l’homme idéal de femmes qui ont des critères moins sophistiqués.

    Donc de chasser sur d’autres terres… Ask me!

    ::

    • avatar inzecity dit :

      Ce billet est en effet un recueil des « attentes de la ménagère française de moins de 50 ans » que j’ai pu glâner ici et là. Elles ont des exigences (d’éternelles insatisfaites) mais sont parfaitement incapables de se remettre en questions quand il s’agit d’elles…
      La morale de cette histoire c’est que l’homme idéal n’existe pas, pas plus que la femme idéale.
      Tout est une question : d’équilibre (l’amour rend aveugle non ?) ;)

  7. avatar zorba dit :

    je suis une fille-de moins de cinquante ans-j’aime les cheveux gras et les boutons, mais j’ aime aussi les mecs sans, boutons/graisse dans les cheveux. J’ aime les garçons en robe avec du maquillages, mais démaquillés et en slims ou en jeans, c’ est kool aussi. la fidélité?non, j’ aime les gens libres, le pluriamour…la jalousie?pas du tout, même combat que le nom précédent.la lumière tamisée , non plus, en tout cas pas plus que la lumière du jour, celle des néons ou le noir total…un mec trop gentil ça craint? pas du tout, la gentillesse c’ est sexy… etc. je peux continuer… – longtemps – je déteste ce genre de clichés, même si c’ est pour rigoler parce que c’ est tellement faux.

    • avatar inzecity dit :

      Bonsoir Zorba
      En effet, si tu aimes les « garçons en robe avec du maquillageS, mais démaquillés et en slims » je comprends que tu détestes ce genre de clichés « conventionnels ». Merci néanmoins de ton temps que tu as accordé à ce billet pour laisser ce long commentaire ;) Bonne soirée

  8. avatar Hardkhore dit :

    Excellent article je prend note.

  9. avatar fructose dit :

    OU EST LA VERSION POUR LES FEMMES !
    Y A QUELQUES PETITES CHOSES A GLANER POUR LES BOUTONNEUX EFFECTIVEMENT…
    MAIS ON VOUDRAIT BIEN VOIR LA VERSION FEMME POUR COMPRENDRE LES HOMMES !

Leave a Reply