Twittoïnoman

Posted by Inzecity On janvier 29, 2010 12 COMMENTAIRES

Si Twitter venait à disparaître, que deviendraient les accrocs du micro-blogging ?

Ils compenseraient et on penserait qu’ils sont des cons.

(simulation)
-    Salut la twitmaison
-    Euh… bonjour à toi aussi ? Bien dormi ?
-    Le lit est mon meilleur ami A lire – excellent article sur le lit : Un lit est un meuble dans lequel on se couche…
-    Chut ! (ça va pas mieux toi hein ?)… Y’a des croissants au beurre au fait.
-    Une twitpic !
-    Bah t’es con ou quoi ? Ils sont en face de toi…
-    Une journée qui commence mal… en général. Musique ! la la la lalala J’adore ! \o/
-    Baisse tes bras, t’es ridicule et tu fais peur aux enfants.
-    J’ai chaud sous les ailerons. Nouveau billet ici ! Mort de rire !
-    Mais qu’est-ce que t’as ? T’es con aujourd’hui ou quoi ? Tu te drogues ? Et si t’allais sortir la voiture au lieu de dire des conneries !
-    T’a pas vu perdu mes clefs. Retweet please.
-    Mais tu me fais chier !
-    On va au twunch chez les Durand ce soir ? Aujourd’hui c’est follow Friday tu sais ! smiley
-    Ecoute. Maintenant, tu me fais vraiment peur. Tu ne tournes pas rond. Je vais appeler le Dr Dubulbe.
-    Arf. Laisse-moi le temps de mettre mon profil à jour ! Pété de rire
-    Tu te calmes oui ?!
-    Va falloir se mettre sur son trending topics tu crois ? hashtag mode
-    Je crois surtout qu’on va rester là vu ton état !
-    + 1000
-    Ouais c’est ça…
-    Bon, on se tient au courant hein ! Tu m’envoies un DM quand tu rentres ?

Twittoïnoman ? Au secours, sevrez-vous !

Dès le premier Retweet, Twitter peut engendrer des euphories hypnotiques qui se manifestent par une sensation appelée « bien-être de l’egotrip ». Les effets constatés durent généralement une à deux secondes avant la descente de la timeline.

L’utilisation de Twitter peut générer des troubles du comportement, une déshydratation oculaire et des hallucinations (y m’a RT là ? Ah non…)
Pour les plus accrocs (le Tweetoïnoman egotripique), il n’est pas rare d’assister à de fréquents « reply sur soi ».

Avant de se rendre à l’évidence, le Tweetoïnoman avoue toujours que « c’était pour rigoler avec ses followers» mais force est de constater qu’il ne fait rire que lui.

Chemin rebroussant, le Tweetoïnoman se ferme et tweet pour ne rien dire, il devient indifférent aux yeux des autres et se noie dans la masse.
Ce sont les premières heures qui sont les plus difficiles à surmonter dans le sevrage du Tweetoïnoman. S’il décide de s’arrêter sans soutien particulier, l’absence de tweets ou de retweet peut alors provoquer chez lui une forme de dépression plutôt intense, c’est ce que l’on appelle la tweetdépression et il lui faudra du temps pour se remettre d’aplomb. A quoi le reconnaît-on ? Il parle tout seul. C’est tout, il a l’air con.

Dans tous les cas, mieux vaut le follower (histoire de le surveiller au cas où il tweeterait une connerie !).

Bon allez, c’est pas le tout mais là, faut vraiment que j’y retourne !

Share and Enjoy:
  • Print
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Yahoo! Buzz
  • Twitter
  • Google Bookmarks

12 Responses so far.

  1. J’ai cherché la définition du mot twittoïnoman dans le dico, et je n’ai malheureusement rien trouvé.

  2. avatar Pepegaffner dit :

    Je plussoie (c’est bien l’expression consacrée ?)

  3. avatar fullhdready dit :

    w0of! tiens je vais te RT…

  4. avatar Niko dit :

    c’est tout moi j’adore !!!

  5. avatar LANDE Yves dit :

    Je n’avais jamais envisagé de me faire aider par une assistante de réseau social. Mais tu viens d’ouvrir la voie !!!
    (Attends, au fait, je viens de voir un coup de coeur qui me touche. Merci)

  6. avatar harnibal dit :

    hey, de billet en billet, je trouv que tu fais vraiment des progré en écriture. lol de rir.

  7. avatar Rajae_M dit :

    Oh mon Dieu n’en jetez plus ! Je suis ptdr là ! :)

  8. avatar youyouk dit :

    j’imagine un monde où les tweets se feraient de plus en plus rares car payants, donc chers. On commencerait alors à vendre son chien, puis sa bagnole pour pouvoir tweeter en cachette. Les plus malins trouveraient le moyen de vendre leurs RT tandis que d’autres s’évertueront (ou sévères, tueront) à négocier leurs followers contre un tweet trip.

  9. avatar Olivier dit :

    J’ai bien aimé le « bien-être de l’egotrip » ! C’est vrai que, parfois, çà frise l’indécence !

  10. avatar doudette dit :

    Tu es la meilleure, en mode twitter ou non, cet article est un régal… une vraie tranche de vie. Et sache que je sais de quoi je parle. Le doudou et la doudette sont sur twitter, parfois, cela déteint dans notre lit d’amour :)

  11. avatar AustLiadon dit :

    Mais est-ce que tout ne se résume pas à un immense égotrip finalement? Que ce soit IVL ou IRL, du genre « haaan il est amoureux de moi, je suis trop heureuse ! »

Leave a Reply