Les 7 péchés capitons

Posted by Inzecity On juin 26, 2010 14 COMMENTAIRES

- Tu veux un dessert ?

- T’es malade ou quoi ? Tu veux faire de moi la nouvelle Lady Gras-Gras ?

- Oh ça va, t’as de la marge (les filles disent toutes ça par solidarité, vous avez remarqué ?)…

- Ouais, une marge arrière. C’est quoi ton dessert ?


- Bah… une ile flottante

- En souvenir mes côtes ne flottant plus depuis longtemps. Il faut que ça cesse, j’ai fait une plus-volume de 800 grammes à cause du stress. Je suis passée du 34 au 36, rien que dans une fesse. Ecoute, comme je dis toujours : Si tu veux bien emballer, évite les gros paquets.

- Tu me fatigues à tourner à plein régime… Chaque année c’est pareil, tu te laisses bouffer par les media qui veulent te faire perdre du poids pour les engraisser, tu vois ?

- Puisque c’est comme ça, j’irai sur la plage en burqa.


L’été revient ainsi que son gros lot de numéros spéciaux vantant un nouveau régime à la mode tout droit venu des « States » le fameux must have de la diète (là où il n’y a d’ailleurs que du lourd !)

Mais les apparences sont parfois pompeuses.

Celles qui se pourrissent la tête avec leur diète ce sont généralement les maigrelettes ! Dès l’arrivée des premiers rayons du soleil elles font tout pour perdre leurs arêtes.

Objectif : Eviter les 7 péchés capitons

La gourmandise, le trompe-l’oeil, l’appétit, les varices, la crémaillère, l’envie, l’allégresse

Se « détoxifier » est leur leitmotiv de la journée.

Entre-elles, elles se racontent des salades lors des diners de famine, scandent que manger de la viande est un crime.

Elles diront toujours « mais comment tu fais toi ? Tu manges ce que tu veux et tu ne grossis pas » nourrissant l’espoir d’entendre « moi aussi je souffre comme toi mais tu es bien plus mince que moi ».

Oui, elles nous gavent car la faim ne justifie pas d’être moyen.

Alors, quels argument de poids adopter pour alléger les relations quand elles nous bouffent ?

Dire simplement à toutes les femmes : « tu as perdu du poids ? ». Cette phrase magique et zélée vous évitera de mettre les pieds dans le plat. Cette causette, qui ne mange pas de pain, sera toujours la bienvenue quand elles ne sont pas dans leur assiette.

Mais cela étant dit, on peut toujours tomber sur un os.

Quant à moi, je resterai sur ma fin car je refuse d’adopter le régime de l’autre cruche.

Share and Enjoy:
  • Print
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Yahoo! Buzz
  • Twitter
  • Google Bookmarks

14 Responses so far.

  1. [...] This post was mentioned on Twitter by Girard Jean philippe, Marco and rickost, M. Dugomo. M. Dugomo said: Soyez belle sur la plage, suivez les conseils minceur de tata @Inzecity http://ow.ly/23y1H [...]

  2. avatar youyouk dit :

    Ton bouquin sort quand?ça me laisserait au moins l’occasion une fois dans ma vie de t’emmener te coucher avec moi :D

  3. avatar Ledret©h dit :

    C’est beau, et tellement vrai! je te le pique Beauté :)

    http://www.facebook.com/pages/Diet-In-The-City/116379111723886

    la bise!

  4. avatar Marie dit :

    ah… la psychologie féminine… les médias en jouent… il faudrait plus de gens comme vous! :)

  5. avatar Jimidi dit :

    Pareil : je le pique (oui, enfin, bon : dans la soirée. Là, je suis encore au bureau…) Tous tes articles sont biens – j’en suis fane de radis depuis longtemps – mais celui-là a des saveurs de cerise sur le gâ… Hûm. Disons qu’il a des saveurs de cerise. Bravo ! ♣

  6. avatar Jimidi dit :

    (Hi hi ! J’avais lu plus haut : « Soyez pelle sur la plage » !)♣

  7. avatar mattie dit :

    C’est quoi, un capiton ?

  8. avatar Dom dit :

    Pour paraphraser Herbert : Vivre sans amis, c’est se nourrir sans témoin.

    (et pour les capitons, capitons ! capitons ! il en restera toujours quelque chose)

Leave a Reply