Scène de méninges

Posted by Inzecity On octobre 6, 2010 3 COMMENTAIRES

- Bobby s’est foutu de ma tronche hier.
- C’est original !
- Ouais, c’est ça toi aussi fous toi de moi. Son pote (tu sais, le gros relou du 1er) lui a envoyé un lien dans lequel quelqu’un avait recensé les soi-disant phrases que disent toutes les femmes. Un drame.
- Ah oui, je l’ai reçu aussi. Écrit par un mec, ça ne vaut pas un kopeck !
- Les boulets !  Ils veulent la vérité, on va leur montrer de quelle langue de bois on les chauffe !


C’est quoi ?
Même si elles savent de quoi il s’agit elles poseront toujours cette question parce que ça les rassure sur leur faculté de perception.

Eh tu sais quoi ? Eh bah il paraît que…
Les femmes aiment les potins… surtout ceux qui relatent des histoires de popotins

J’ai grossi non ?
La réponse est généralement dans la question.

Oh ça ? Non, ça fait longtemps que je l’ai… (1 fois porté c’est périmé)
Ces femmes ne mentent pas, elles n’ont juste pas le même rapport au temps que les hommes.

Je suis fatiguée
Message subliminal pour que le mâle mette la main à la pâte.

Je n’ai rien à me mettre
Avertissement à vocation culpabilisante pour stimuler l’homme qui doit alors approuver toutes dépenses hors budget.

C’est qui ?
S’emploie généralement lorsque l’homme porte son regard sur une autre femme ou reçoit un appel, sms, lettre manuscrite, commentaire etc. La suspicion est de mise si monsieur répond « c’est personne », faut pas nous prendre pour des connes. Priez jusqu’à ce que la plaie cautérise.

Je te l’avais dit
Phrase de sentence ayant pour but de vous rappeler sa clairvoyance.

Laisse, je vais le faire

Bien que contre l’asservissement, la femme veut être servie mais n’étant pas à un paradoxe près, elle se rend compte qu’elle n’est jamais aussi bien servie que par elle-même. Vous suivez ?

Non, je regarde
La femme n’achète pas, elle regarde. Une femme sait toujours ce qu’elle veut surtout si la vendeuse sulfureuse fait du 32.

Pars pas les mains vides
(et reviens les poches pleines) L’homme doit avoir le cœur sur la main en toute circonstance

T’aurais pas vu… (mes clefs, mes clopes, ma tête) ?
La femme perd des choses, toujours.  Ça l’énerve. Alors elle mettra l’homme dans la boucle de ses recherches en le soupçonnant fortement d’être à l’initiative de sa perte.

Oh nan mais regarde-la celle là !
La femme invite souvent l’homme à prendre connaissance de son environnement et pour qu’il ne lui porte pas préjudice, elle prendra soin d’annihiler les rivales potentielles…

Arrête de laisser trainer tes affaires, je ne suis pas ta bonniche.
Il se trouve pourtant que la « boniche » est rétribuée. Dans un état d’énervement la femme perd ses repères financiers.

Où tu vas ?
Bien qu’elles n’aient pas le sens de l’orientation elles aiment connaître vos destinations pour anticiper toute situation pouvant mettre en péril votre relation. Ça la rassure.

A quelle heure tu rentres ?
Les femmes sont très à cheval sur la ponctualité.  Sans doute un rapport avec l’horloge biologique…

Il faut que je te parle
Cette phrase est de très mauvaise augure. Elle signifie que vous êtes au pied du mur et que elle va vous filer une taloche.

Non je ne fais pas la gueule
Comprendre : oui je te fais la gueule surtout si elle affiche un mou d’épagneul.

A quoi tu penses ?
Réflexe pavlovien, l’homme répondra toujours « à rien ». S’en suivra un examen crânien

Tu as pensé à… (acheter des clopes, payer la facture d’électricité…)
La femme fait souvent office de calendrier et d’organizer d’appoint. S’il manque quelque chose dans la liste, ajoutez un « mais » et un point d’exclamation devant la question du point précédent.

Ce serait bien si…
« Tu faisais l’effort de penser à moi avant que je ne te le demande »

Tu es bien le fils de ta mère
Reproche sournois qu’elle éructe lors d’une scène de crime de lèse-majesté. L’attaque du cordon ombilical est fréquente, l’homme passe au statut d’homme-enfant affublé de toutes les tares maternelle (et dans ce contexte : celles d’une belle-mère).

Mais dis quelque chose !
Mais pas n’importe quoi, ce qu’elle a envie d’entendre cela va de soi.

Non merci, je fais attention
Une femme fera toujours attention  à son poids (mais en apparence seulement cela va de soi)

Reste là j’ai pas fini
Mauvais signe. Cela veut dire qu’elle ne prend pas son mâle en patience…

Mais roule doucement !
Oui, « j’aime pouvoir faire du lèche-vitrines sans que ça minerve ».

Tu ne veux pas que j’appelle plutôt…(le plombier, le serrurier, la police)
Message  d’avertissement. La femme a un 6e sens et elle l’emploie souvent à bon escient juste avant un incident.

Dis… tu m’aimes ?
Sans doute la question-piège la plus perfide. Elle analysera vos mots et votre comportement. Autant anticiper et lui dire ce que vous ressentez avant que LA question ne soit posée.

Si les femmes ne changent pas de disque, point de phénomènes parapsychiques.

Si vous entendez ces refrains,

toujours cette même chanson qui se transmet de génération en génération,

c’est que vous les avez cherché, rien de plus logique. :p


.

Share and Enjoy:
  • Print
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Yahoo! Buzz
  • Twitter
  • Google Bookmarks

3 Responses so far.

  1. [...] This post was mentioned on Twitter by missinzecity and Sandrine T., Girard Jean philippe. Girard Jean philippe said: Scène de méninges+-+INZECITY http://t.co/68oX8Vm via @inzecity [...]

  2. avatar Fanny dit :

    Enfin une liste de phrases qui vaut la peine d’être lue! Je la trouve plutôt réaliste, et écrite avec humour ça passe de suite mieux. Chers mâles, vous aurez été avertis …

Leave a Reply