Etron étron petit patapon

Posted by Inzecity On novembre 26, 2010 6 COMMENTAIRES

- Ca puir !
- Ah tu trouves ? Je ne sens rien, j’ai une rhinoflemingite.
- Retire ton écharpe, je te dis que ça remugle sévère ici. Je crois que ça vient de par-là… vers chez toi.
- (*snif snif*) Ah ouais, maintenant que tu le dis, peut-être… J’ai vu Janine la bouche ouverte tout à l’heure dans les parages. On néglige trop souvent l’intérêt d’un bon détartrage.
- Sans déconner quelqu’un a marché dans un cadavre ce matin. Regarde sous tes pompes moi j’ai contrôlé, tout est ok.
- Bon, ça va, j’avoue tout. C’est moi. J’ai marché dans une déjection canine. Enfin, je dis canine mais je n’en suis pas bien sûre vue la taille de la bavure. Pour te relater les faits votre Honneur, de la matière fécale barrait la route comme si, après avoir commis son larcin, la créature – dégoûtée d’elle-même – avait voulu se jeter du trottoir mais aurait été ralentie par le frottement de son anus sur l’asphalte. Tu vois ce que fait le chewing-gum au mois d’août ? Bref, j’ai voulu franchir la barrière d’excrément en prenant mon élan et pendant la phase de lévitation, j’ai oublié que j’étais une sportive de bas niveau particulièrement infirme du saut en longueur. Tu sais, ce truc avec l’appel du pied, le droit ou le gauche, bon bah moi je suis dyslexique des 2 membres et j’ai pilé. Tout ça s’est terminé en caca-planning avec une décélération à 6 m/s2 x 2 parce que sur terrain humide. Et je me suis retrouvée dans la merde…
- Sans déconner mais faut regarder où tu mets tes pieds bon sang ! On va être obligé de désinfecter la moquette au napalm.
- T’es chou toi ! Tu crois que je suis gaulée comme une mouche ou quoi ? C’était juste à côté de la vitrine de Noël. Toutes ces petites animations psychédéliques, ces boules à facettes, ça m’excite.
- Et tu l’as ramené avec toi, en souvenir, pour qu’on en profite.
- Bah à défaut d’arracher ma jambe j’ai traîné la patte sur 100 mètres, les guiboles moulées sur jument pleine. J’ai fini par trouver un point d’eau croupie, j’ai laissé mon pied putride tremper dedans. Et j’ai réalisé que j’avais des crampons.

 

 

On les compte par milliards. Ils émanent de l’arrière-train des canidés urbanisés élevés à l’air vicié dans des 30m2. Ce sont… Les crottes de chiens.

 

Autrement appelés merdes, étrons, bouses, ou mines, ils jonchent les trottoirs, les murs, les caniveaux, les pneus de voiture, les semelles de chaussures…
Ces excréments sans anus fixes provoquent des pertes humaines incommensurables surtout chez les enfants de moins d’un mètre qui apprennent à marcher et/ou les personnes âgées qui y laissent le col du fémur ou un péroné.
Oui, l’étron attaque les extrémités d’un sujet, principalement les membres inférieurs (valable aussi si on marche dedans du pied gauche, faut pas écouter toutes les conneries c’est du lobby)…
Les autres sont, quant à eux, humiliés.

Même s’il y existe un genre de traité municipal d’interdiction des anus canins à fragmentation, il n’est pas respecté pour autant. Nous ne pouvons nous en prendre aux chiens, pauvres bêtes, qui n’y sont pour rien toutefois, il convient d’intervenir auprès des commanditaires, auprès de ceux qui appuient sur la gâchette à caca, ces gens à l’autre bout de la laisse que les chiens promènent.

Comment les reconnaître et identifier le moment où ils décident de miner le moral ?
Pas besoin d’être rompus aux techniques d’investigations modernes, il faut avoir une bonne connaissance du secteur et faire sa petite expérience en filature de toutou à sa mémère.

 

2 mots-clefs : constatation ET intervention

Je ne vais pas détailler tous les profils, je n’en donnerais qu’un, mais un beau. Celui qui sévit régulièrement et que tout le monde connaît j’ai nommé :

La petite vieille (à fourrure) et l’enfant-chien

 

Le chien a pris la place de l’époux mort à la gare (non pas à la guerre mais à la gare après avoir probablement glissé lui-aussi sur une déjection). Excuse de l’arthrose avec carte d’invalidité pour ramasser le cacounet de son bien-aimé, elle tourne les talons en félicitant ce don de dieu laissé derrière elle en plein milieu de la ruelle. La pire des espèces.

 

Constatation :
Pour les attirer dans un guet-apens, il suffit de bien laver le trottoir. Pépette est par nature constipée et aime avoir un environnement sain pour le souiller de son étron aseptisé par un régime adapté (viande blanche de Loué et haricots verts Bio certifié). Le cas échéant, la petite bête qui n’a jamais été jailbreakée se met à vibrer, l’arrière-train voûté et l’anus orienté contre terre et cela peut durer une éternité.
Bien évidemment, la sortie aux toilettes canines s’effectue avant ou après Question pour un Champion…

 

Intervention :
Flatter l’animal et engager la conversation avec la personne âgée. Lui expliquer que le quartier fait actuellement l’objet d’une expérience sur le traitement des sols et plus précisément une nouvelle forme de produit d’entretien à base de fongicides nouvelle génération qui agit sur les anus des chiens mais tue les pigeons et les rats. Mettez-la en garde. On ne sait jamais quels sont les effets à long terme sur nos amis canins et parlez-lui de Youpi, votre caniche abricot dont l’anus a gonflé comme par magie et a fini par l’étouffer en se retournant sur lui-même (ayez en tête le « Popples » pour nourrir votre description)

 

Schéma

 

Bon. Yapluka et voir chez soi…

 

 

.

Share and Enjoy:
  • Print
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Yahoo! Buzz
  • Twitter
  • Google Bookmarks

6 Responses so far.

  1. [...] This post was mentioned on Twitter by Patrick Quang Thien, missinzecity and Laurent Hermez, Jeymer. Jeymer said: RT @Inzecity: Etron étron petit patapon http://bit.ly/ej7pTV (billet de merde)// "La petite vieille (à fourrure) et l’enfant-chien" mdr [...]

  2. Matt Matt dit :

    Haha, les Popples… il y avait longtemps que je n’en avais vu ou entendu parler !

  3. Do Espirito Do Espirito dit :

    Eccellente! Moi qui cherche toujours des solutions pour me débarrasser de ces maîtres sans gêne et de leur producteur de crottes individuel… Commençons tous par nous débarrasser des couple de chien-chien avec leur mémère. Ils se reproduisent un peu trop à mon goût.

  4. Lilith Lilith dit :

    Cela n’empêche qu’un jour, dans mon immeuble dépourvu de mamie gâteuse, j’ai un jour trouvé des étrons tout mous sur mon palier, au premier étage.
    Et le propriétaire de la chose (canine ou non) n’a pas daigné passer un coup de sac/serpillère/balais… Ni même d’aspichat!

Leave a Reply