Prince Charmant et caprices de princesses

Posted by Inzecity On février 11, 2011 12 COMMENTAIRES


- Je cherche mon prince charmant.
- Tu ne veux pas plutôt un mec plutôt ?
- Arrête ! Je ne vais pas me jeter dans les draps du 1er venu. J’ai des principes moi madame et l’un d’entre-eux est de ne jamais me brader. Je veux la vie de gâteau dont IL serait la cerise. J’exige du romantisme, de l’amour avec un grand AH ! Mon prince charmant devra m’aimer jusqu’à sa mort,  être tendre, attentionné, généreux, beau, intelligent, généreux, sexy, généreux… Et puis je demande qu’il ait de l’humour pour m’occuper quand on ne baisera plus durant mes vieux jours. Il est nécessaire que nous partagions les mêmes goûts que les miens et bien sûr qu’il soit un Dieu au lit, parfaitement bilingue voire trilingue.
- Mais je me gloss ! Arrête de faire la fine bouche tu veux !
- Je ne suis pas une fille facile ! Quoi ? Tu me trouves trop exigeante ?
- Si tu trouves un mec qui cède à tous tes caprices, je peux t’assurer que ce ne sera pas un prince mais bel et bien le roi des cons !

 

 

Nous connaissons tous des filles qui ont du mal à trouver le moitié d’orange sans pépins et qui inculpent leur extrême exigence comme coupable de leurs échecs multi-récidivistes. Bouclier post-parade nuptiale, elle a bon dos l’exigence quand on veut éviter de faire face à la mauvaise tournure des événements !
Ces princesses envisagent leur couple comme on imagine une carrière professionnelle : bon salaire, bon poste, reconnaissance méritocratique et 13e mois avec prime si intéressement sur l’objectif. Le labeur, l’argent du labeur et le cul galbé du crémier comme dit l’adage.
Ce postulat vaut aussi pour les hommes bien que l’exigence se manifeste vers 50 ans – comme pour se rassurer d’une libido oublié ou en berne sur le carreau – que ces derniers désirent ce que veulent les femmes à 30 : Le fameux diplôme d’examen de pas sage « Prostate d’Or avec mention Expert en midinette refaite de 25 ans ma cadette » (NB. Ce diplôme s’achète).

Les princesses conçoivent leurs exigences à sens unique (bien sûr) oubliant qu’il n’y a pas de résultats fumeux sans faits.

 

2 exemples pour e-lustrer :

Pour la célibataire « maquée » comme indésirable les mecs biens sont tous casés. Reste les divorcés ruinés par les pensions exorbitantes à verser ou les mecs mariés bon à baiser sans s’engager car oui (je sens que je vais vous choquer) : la princesse a des préjugés ! Si l’homme est célibataire à 30 ans c’est qu’il y a un loup qui se cache derrière l’arbre qui cache la forêt… Il est soupçonné d’être psychopathie sociopathe névrotique à tendance paranoïde, découpeur de chatons mignons, gay catholique refoulé ou n’ayant pas encore coupé le cordon (jusqu’à ce qu’il finissent par se pendre avec) avec sa génitrice immaculée.
Convaincue que mieux vaut être seule que mal accommodée, elle préfère pleurer sur le sort de Bridget Jones, envier les « clonasses » de Sex & the City et se plaindre. Tout le temps. Et parce qu’elle se plaint on la plante. Et parce qu’on la plante elle se plaint. Cercle vicié.

Le seul prince qu’elle pourra compter à son actif c’est Prince of Persia sur Kinect (plus qualitatif).

 

La célibataire minée pensant qu’il faut embrasser beaucoup de crapauds avant de trouver son prince, elle parle de cul pour sexe-orciser, employant moult termes licencieux à qui veut la prendre, revendiquant sa passion du threesome bien qu’en galère pour un twosome (et de fait, réduite quotidiennement au Onesome)
Elle n’hésite pas à romancer des « Histoires dont vous êtes le Eros » pour rendre jalouses les copines en main, revendiquant son droit à une « liberté sexuelle sans lendemain ».
Le hic c’est qu’à l’issue de chaque greffe d’orgasme l’homme fait un rejet et s’arrache. Et oui, à force de parler de bite et d’en faire des kilos les hommes flippent de ne pas pouvoir rivaliser.

Le seul Prince qui lui pend au nez c’est éventuellement un Prince Albert auquel elle pourra toujours s’accrocher.

 

Et il y a autant de portraits de célibataires qui mériteraient de s’y pencher mais je n’ai pas que ça à faire et puis, j’ai poney.

Ouais, Princesse voilà ma Réponse :

Les Princes charmants n’existent pas.

sauf pour les reines des connes.

 

 

.

Share and Enjoy:
  • Print
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Yahoo! Buzz
  • Twitter
  • Google Bookmarks

12 Responses so far.

  1. Misanthrope7 Misanthrope7 dit :

    Excellente déduction :)

    Le prince charmant n’existe pas ou plus fort heureusement parce que je ne veux pas casser tous les rêves qu’on a pu vous mettre dans la tête mais essayez donc de vous imaginer à l’époque des princes charmants histoire de voir un peu comment vous étiez traitées et à quoi vous serviez… Voilààààààààà, à la tête que vous faites toutes, je pense qu’on va pouvoir passer à autre chose maintenant. L’homme d’aujourd’hui est beaucoup plus attentionné que ce fameux prince charmant. Alors oui, nous n’allons pas aller combattre un dragon pour avoir votre main… De toutes les manières, ça serait moyen, nous aurions BB sur le dos pour violence sur animaux donc bon… Mais au moins, nous vous écouterons, nous ferons la vaisselle, le ménage, le repassage – ah nan pas le repassage, nous n’avons pas encore reçu de mise à jour pour ça -, etc et nous vous prouverons notre amour en vous offrons notre carte bleue, qui au bout d’un moment finira grise – ah ah carte grise, voiture, femmes au volant, etc – mais nous prendrons soin de vous bien mieux que ce crétin de Prince Charmant pour qui vous auriez dû faire la popote pendant qu’il narrerait ses conquêtes avec ses potes…

    Merci pour ce billet

  2. [...] This post was mentioned on Twitter by Patrick Quang Thien, missinzecity, sixtematik, Lunack, BW HadèS and others. BW HadèS said: RT @Inzecity: Prince charmant et caprices de princesse (histoire dont vous êtes le Eros) http://bit.ly/fCY5kt (blog post) [...]

  3. Le dialogue est culte.
    J’aimerais bien savoir ce qu’elle est devenue, cette pute de Cendrillon.

  4. Stéphanie Stéphanie dit :

    Merci, merci et merci.
    « - Si tu trouves un mec qui cède à tous tes caprices, je peux t’assurer que ce ne sera pas un prince mais bel et bien le roi des cons !  » : si criant de vérité

  5. MimiRyudo MimiRyudo dit :

    En réalité, les Princes Charmants existent. Seulement, leur présence sur Terre n’est exigible qu’en cas de dragons retenant captifs les jeunes vierges plus ou moins effarouchées.
    Du coup, plus de dragons, plus que des cons.

  6. Lili Lili dit :

    Que les femmes si exigeantes, qui veulent absolument l’homme parfait, se regardent d’abord dans un miroir. L’homme parfait n’existe pas, la femme parfaite non plus et heureusement d’ailleurs. Quel ennui mortel d’être avec quelqu’un à qui l’on a jamais rien à reprocher, qui dit « oui » et « amen » à tout et pour qui vous êtes le centre de l’univers. Un peu de folie, de disputes, d’assiettes cassées, bordel comment peux-t-on vouloir vivre sans connaître les réconciliations sur l’oreiller ?

  7. emanu124 emanu124 dit :

    Je plussoie
    Le charming Prince est un métrosexuel égocentrique totalement insupportable de toute manière

Leave a Reply