Ajouter aux favoris

Posted by Inzecity On avril 15, 2011 4 COMMENTAIRES

- Tu te rappelles de Naseau ?
- Naseau…
- Mais oui ! Naseau ! Ce mec de l’école, ce type étrange qui avait pour habitude de retirer des trucs stupéfiants de son nez avec le capuchon de son stylo Berk et qui faisait de petites sculptures avec ses trouvailles.
- Ah oui exact ! Il voulait être « artiste organique » de mémoire. La déjection nasale considérée comme une sécrétion naturelle de son intelligence qu’il se complaisait à étaler en s’aidant des méthodes égyptiennes d’extraction du cerveau. De mémoire, il avait commencé à créer une fresque qu’il avait appelé « Tare-truffe ».
- Ouais c’est lui ! Bon c’est vrai qu’il avait choisi une discipline de niche, il n’a pas vraiment percé pourtant, c’était original même si la majorité des gens trouvait son œuvre à gerber.
- Oui, oui ! Je m’en souviens bien maintenant. Faut dire que c’était particulièrement à chier ! Qu’est-ce qu’il devient ?
- Il est mort.
- Ah… ? Et comment ?
- Il a inspiré un capuchon de stylo Berk qui est resté coincé au fond du gosier. Il s’est étouffé.
- Ça lui pendait au nez. Quel putain d’artiste quand on y pense.
- Tu m’étonnes. Un visionnaire qui a fait de grandes choses avec peu.
- Ouais… Je ne serais jamais une artiste. Il faut mourir avant de pouvoir gagner sa vie, c’est risqué. Quelle tristesse de voir un tel talent partir en fumée.
- Ah non, il ne s’est pas fait incinéré, juste enterré. Sur son épitaphe : « il avait eu du nez, il en est mort ».
- Bon, bon. Quelle tristesse. Je crois que c’est le bon moment de revendre sur Ebay la sculpture qu’il m’avait faite avec ses glaviots pendant un cours de français.
- T’as le nez creux toi

 

 

Peu de personnes sont reconnues de leur vivant. Il faut parfois attendre d’être 6 pieds sous terre pour sortir de l’ombre. Pour preuve, le soldat inconnu est devenu une légende après avoir passé l’arme à gauche, Gainsbourg est passé du statut de pochtron épouvantable à Génie incontestable, Léonard de Vinci d’illuminé notoire à notoirement brillant…

 

 

Faut-il disparaitre pour être reconnu ?
Plus personne ne s’étonne de l’absence de l’homme invisible. Sa discrétion c’est son fond de commerce.
Bref. Tout ça pour dire quoi ? Ah oui, ceux qui se la racontent meurent à la fin. Et comme tout le monde.

 

 

.

Share and Enjoy:
  • Print
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Yahoo! Buzz
  • Twitter
  • Google Bookmarks

4 Responses so far.

  1. Jimidi Jimidi dit :

    Tiens, tu pourrais essayer de disparaître, pour vérifier ! Nan, je déconne : perso ça me manquerait trop de ne pouvoir te lire.

    • Inzecity Inzecity dit :

      :) Ah mais je reste pour toi de toute façon ! Au moins jusqu’à la veille de la fin du monde l’année prochaine*.

      *sous réserve de coupure internet, bras dans le plâtre, flemme passagère, panne d’inspiration, vacances, plainte etc. etc.

  2. emanu124 emanu124 dit :

    On me reconnait de mon vivant. Surtout ma mère et mon marchand de journaux.

Leave a Reply