Scène de vol

Posted by Inzecity On novembre 4, 2011 2 COMMENTAIRES

 

 

Mesdames et Messieurs bonjour, mon nom est Hildegarde Goudeleuk, je suis votre chef de cabine. Bienvenue à bord. Le commandant Monsieur Volbas et ce qu’il reste de l’équipage en ce jour de grève ont le plaisir de vous accueillir à bord de cet Airbus 330 de la compagnie Créole.

 

Nous nous assurons de votre sécurité jusqu’à preuve du contraire et de votre confort somme toute relatif durant ce vol à destination de Paris CDG, si nous ne sommes pas détournés en cours de route. Merci de nous accorder votre attention.

 

Nous vous informons que les bagages à main amenés à pied doivent être placés dans les coffres ou sous les sièges devant vous à la condition que votre IMC ne dépasse pas 16. Le chewing-gum déposé sur le siège devant vous par un passager d’un précédent vol assurera le bon maintien de vos rotules en cas de crash.

 

Les portes et issues doivent être dégagées de tous bagages et de tout corps inerte.

 

A l’exception des tablettes numériques nous permettant de transmettre vos achats à notre centrale bancaire, les téléphones portables doivent être impérativement éteints à bord et ce, jusqu’à l’arrivée au parking de destination en espérant qu’on arrive jusque là, merci.

 

Les démonstrations de sécurité vont vous être présentées par mademoiselle Duchignon, accordez nous quelques instants d’attention donc merci de vous écraser le temps qu’on vous mène en bateau.

Chaque fois que ce signal est allumé vous devez attacher votre ceinture pour votre sécurité.
Merci de la boucler. Nous vous recommandons de la maintenir attachée de façon visible lorsque vous êtes à votre siège. Toutes ceintures attachées ayant été dissimulées feront l’objet de gros yeux de la part de l’hôtesse et d’un sermon humiliant devant l’assemblée.

 

Les ceintures s’attachent et se détachent de cette façon. Si la ceinture est trop lâche, faites un nœud. Un choc dans le coffre situé au-dessus de vous pourrait provoquer une fracture du crâne et vous empêcher d’assister à la panique ambiante. Par contre, si votre ceinture est bien attachée, c’est bien plus pratique pour que nous puissions identifier les corps. De l’intérêt de bien respecter le numéro de siège qui figure sur votre billet. Merci.
Pour détacher votre ceinture soulevez la partie supérieure de la boucle. C’est le truc sur lequel vous êtes assis et qui a fracturé votre coccyx en vous installant et le menton de votre voisin en la dégageant. Il vous faudra le temps du décollage pour comprendre le fonctionnement de la boucler et la régler convenablement.

 

Il est strictement interdit de fumer dans l’avion y compris dans les toilettes et de ne pas ouvrir les fenêtres pendant toute la durée de votre séjour à bord. Toute infraction à l’interdiction de fumer fera l’objet de poursuites et vue la taille de l’engin, sachez qu’on vous retrouvera. Seuls les réacteurs ont le droit de fumer. Aucune poursuite ne sera engagée contre les alcooliques et nous vous invitons à boire les mignonnettes que nous vous vendons au prix des magnums.

 

En cas de dépressurisation, un masque à oxygène tombera automatiquement à votre portée. Celui qui décroche le pompon gagne. Tirez sur un masque pour libérer l’oxygène. Placez–le sur le visage parce que sur les fesses cela provoque des gaz et ajustez-le au-dessus de votre chignon si vous avez un chignon. Une fois votre masque ajusté il vous sera possible d’aider d’autres personnes. Bien évidemment, en cas de panique vous n’en aurez rien à foutre et vous ne penserez qu’à votre gueule.

 

En cas d’évacuation des panneaux lumineux exit vous permettent de localiser les issues de secours.
Elles sont situées là où vous êtes entrés et si vous êtes demeurés, la porte c’est le seul truc qui s’ouvre dans cette foutue carlingue.
Repérez maintenant le panneau exit le plus proche de votre siège. Regardez-le bien car si l’avion se crashe, c’est par cette issue que les secours évacueront votre dépouille.
Il peut se trouver derrière vous, juste derrière le gros connard qui donne des coups dans votre siège depuis que vous êtes à bord parce qu’il tente de retirer un vieux chewing-gum collé sur son genou.

Les issues de secours sont situées de chaque côté de la cabine. A l’avant, au centre, à l’arrière. Pour évacuer l’avion, suivez le marquage lumineux. C’est ce que font les mouches avant de griller.

Les portes seront ouvertes par l’équipage. Les toboggans se déploient automatiquement. C’est plus sympa de s’amuser une dernière fois avant d’être réduit en pulpe.

 

Les parachutes étant dédiés au personnel navigant. Vous, vous avez un putain de gilet de sauvetage est situé sous votre siège ou dans l’accoudoir central. Comme vous êtes en train de passer une main sous votre siège et vous vous rendez compte que cela va être une tannée à sortir puisque vous n’avez pas la place de vous plier en deux. Sachez que, de toute façon, mort on flotte plus facilement d’autant que vous vous êtes délesté de votre bagage situé dans le compartiment situé au-dessus de votre siège.
Passez la tête dans l’encolure, attachez et serrez les sangles. Cela nous permettra de récupérer les gilets plus facilement, c’est la crise.
Une fois à l’extérieur de l’avion, et uniquement en pleine chute, gonflez le gilet en tirant sur les poignées rouges où en soufflant dedans comme une chaudière devant un micro-pénis.

 

Nous allons bientôt décoller. La tablette doit être rangée et votre dossier relevé. L’usage des appareils électroniques est interdit pendant le décollage et l’atterrissage. Les téléphones portables doivent rester éteints pendant tout le vol. Si l’avion est détourné merci d’envoyer un fax au commissariat le plus proche.

Une notice collée devant vous à l’aide d’anciennes vomissures décrit les consignes de sécurité. Veuillez la lire attentivement. Pour des raisons budgétaires, ce document a été peint avec la bouche par un membre de l’amicale des anciens commandants de bords paraplégiques.

 

Merci pour votre attention, nous vous souhaitons un bon vol. Si Dieu le veut.

 

 

.

Share and Enjoy:
  • Print
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Yahoo! Buzz
  • Twitter
  • Google Bookmarks

2 Responses so far.

  1. Olivierbk Olivierbk dit :

    Bref, j viens d’ prendre l’avion… Quel remarquable don tu as pour projetter les moments de vie

  2. Jimidi Jimidi dit :

    C’est décidé : je reste à terre.

Leave a Reply