Titre révoltant je vous l’accorde. Si vous êtes de droite, vous vous insurgerez que ce titre ressemble à l’accroche provocatrice d’un canard de gauche et, si vous êtes de gauche, vous penserez lire un article qui cloue le bec par un « on est pour la liberté d’expression alors ta gueule ».
A l’approche des élections et en ces temps d’agitations politiques, le lecteur attentif, beau et de très bon goût que vous êtes – puisque vous ferez l’apologie de l’excellent Fopulaire – imaginerait, à juste titre, qu’à la dernière ligne de ce pavé dans la mare, la rédactrice novice que je suis, vous ferait revenir en 1789 vous incitant à relever un vœu pieu. Que nenni !
Avant que vous n’alliez plus loin, c’est la mort dans l’âme que je vous annonce que nous ne parlerons pas de santé. Toutes celles et ceux qui ont pris pour résolution d’être « en bonne santé » mourront un jour ou sont pour certains déjà morts.
Nous n’allons parler que d’une bonne résolution en particulier.
Faites vos vœux rien ne va plus
Restons apolitique et ne parlons pas du bide du quinquennat de Flamby. La zone dont nous allons parler est ce ventre mou qui se situe juste au-dessus des parties

Le ventre mou est un fléau qui augure en haut de la liste de toutes les bonnes résolutions en ce 1er janvier. L’objectif ? Gagner les érections !
Perdre le ventre, la brioche, la boudine, le bourrelet, la bedaine, la sangle adipeuse qui est d’ailleurs appelé poignées d’amour chez les hommes et « putain j’ai envie de chialer ! » chez la femme, figure en haut de la liste des vœux de la veille reportés chaque année après avoir fait un bide.
Nous sommes contre les dictateurs, mais pour les diktats !
Avoir un ventre plat est le combat qui unit et rassemble les françaises et les français dans les salles de sport de proximité.
Il est le centre de toutes les préoccupations pour lequel nous sommes prêts à nous sacrifier, à nous battre, à souffrir, à nous priver, non pas pour notre survie mais pour donner envie.
Quand on y « panse », avez-vous déjà vu, sur les réseaux soucieux, les bonnes résolutions suivantes :

Cette année je serai plus attentif envers mon prochain même s’il ne like pas mes instas, ne me retweete pas et ne mate pas mes snaps ;
• Je ferai du sport pour moi et pas pour photographier mon Ootd ;
• Je céderai ma place aux personnes âgées et je porterai leurs chariots pour faire mes squats ;
• J’accueillerai un migrant en transit et serai moins obnubilé par mon transit ;
• Je veux devenir anti-gaspi et je ne jetterai plus des graines de chia du beau bowl veggie que j’ai photographié mais pas mangé ;
• Je veux être vraiment être écolo et ne plus prendre l’avion 3 fois par an pour me mettre au vert !

Comme tous les ans et une fois n’est pas coutume, nous nous prenons pour le nombril du monde et nous ne pensons qu’à notre pomme (bio).

 

 

Grève de plaisanterie : comment avoir un ventre plat en 2017 ?

 

En tant que digne représentante de la rubrique féminine du Fopulaire, avec @LaetitiaCastwa, j’ai pour mission de vous donner des solutions féminines pour vous faire perdre votre ventre en 2017.
Finis les cours de pilates, le gainage, le drainage et nul maitre Yoga tu verras, cette année vous perdrez votre bidou seulement en quelques mois seulement.
Cette solution est révolutionnaire et totalement GRATUITE*!
En 2017, c’est simple : nous allons devoir nous serrer la ceinture !
*s’entend à l’exception de l’augmentation de la TVA, des impôts sur l’infortune, des cotisations, de l’augmentation de la CGS, RDS, CQFD, DTC
Ah.. si toutefois vous avez horreur du vide et qu’il vous reste de la place sur votre liste de bonnes résolutions voici une suggestion : avoir le cœur sur la main plutôt que d’avoir votre corps en tête.

 

Si vous souhaitez suivre le Fopulaire c’est ici

Le liker c’est là

Vous abonner en un clic.

Share and Enjoy:
  • Print
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Yahoo! Buzz
  • Twitter
  • Google Bookmarks

2 réflexions au sujet de « Bonnes révolutions 2017 ! – Le Fopulaire »

  1. Tu sais ma première réaction à la lecture de ton billet : Purée j’ai pas validé le télépaiement de mes impôts, je vais bien oublier et me ramasser 10% de pertes et fracas pour cause de tête en l’air.
    Donc avant d’écrire ici je suis allée faire le parcours du combattant pour me connecter sur leur site, sachant que j’ai un débit internet digne d’un escargot neurasthénique. Après 12 minutes pour afficher leur page d’accueil, ils demandent le numéro à 58 chiffres qui se situe en haut de ton dernier avis d’imposition, ledit avis étant disponible en ligne dans ton compte, une fois que tu seras connecté. Un serpent nommé fisc qui se mord la queue. Enfin ce n’est pas pire que le site de la sécurité sociale qui, si tu as oublié ton mot de passe, te l’envoie sous 10 jours par courrier postal. Je pense d’ailleurs fortement leur signaler qu’il existe un système révolutionnaire de courrier, qui de plus peut être sécurisé, que l’on nomme souvent sous l’anglicisme « email », et qui présente un avantage non négligeable : celui de ne pas nécessiter de couper un arbre parce que tu as la tête en l’air (toujours, je vis chez les bisounours) et de faire dépenser l’argent public, ce compte même que j’essayais de renflouer avant cette longue digression sur la logique informaticienne de nos services publics.
    Lorsque tu as retrouvé ton avis d’imposition d’il y a plusieurs années, avant que tu ne paies en ligne, qui est soigneusement rangé au milieu des milliers de documents qu’il faut garder 58 ans ou à vie, tu recopies soigneusement le numéro mais faut il encore te souvenir de ton mot de passe…
    Bref, tout ça pour pouvoir payer, je pense que l’état a peur que quelqu’un ne se connecte à ma place pour payer mes impôts (ce que j’encourage vivement)
    J’ai donc resserré un peu plus mon pantalon, mais il faut dire que j’ai pris un peu, la faute à ce troisième gremlins dont je te parlais dans un précédent billet. Du coup ça peut servir de régime post partum, le deuxième tiers.
    Mais ce qui est sûr c’est que de toutes ces augmentations promises, c’est DTC qui sera probablement la plus douloureuse, et nous y seront tous soumis.

    • L’aventure Koh Lanta est une partie de plaisir à côté de cette épreuve… 😀
      Ca me fait penser que… je dois moi aussi faire ma déclaration de mes revenus qui repartent !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Site web