Des mois que l’on tourne en rond à s’en faire la tête au carré. Jusqu’à présent, le cours de notre vie semblait limpide et pourtant, la canalisation de notre projet de vie s’est bouchée. Au « furet » à mesure.

 

Des années d’investissement sur une installation idéale que nous nous sommes construite sans prendre la sécurité d’une garantie décennale, nous pensions nous la couler douce jusqu’à la fin mais le Bonheur a pris un mauvais chemin s’écoulant du mauvais côté.

 

On se noie dans un verre d’eau à cause d’une foutue incertitude qui semble obstruer l’écoulement des jours heureux.

Après avoir maintes et maintes fois tenter de boucher l’orifice pour éviter le tout au dégoût, nous nous rendons à l’évidence : nous sommes dans le doute total.

 

– « Non mais tu comprends, là c’est le doute total. Tout va bien sauf que je ne sais pas ce que je veux faire. Dès que je me remets en question, la pression monte, je deviens de moins en moins flexible. J’ai envie de tout dessouder, de tout refaire à zéro. Putain, mais qu’est-ce que je vais faire ? Mais la question est : qu’est-ce que je sais faire ? »

 

Au final, nous ambitionnons sans réelle motivation d’aller créer une maison d’hôtes pour les chèvres élevées par des quinquats ex. pubards mal embouchés dans le Larzac ! Ou peut-être est-ce l’inverse… C’est à devenir chèvre.

 

Face à notre avenir bouché, nous voulons nous épancher. Nous branchons nos contacts et furetons de tous côtés pour chercher de nouveaux tuyaux auprès de ceux qui savent jouer des coudes, qui s’y connaissent en débouchés.

 

« Une reconversion ? Ah oui pourquoi pas. As-tu déjà pensé à ouvrir un resto Bio,  une boutique de luxure, à faire de l’humanitaire ? Personnellement, je me pose cette même question en ce moment à cause d’une goutte d’eau qui a fait déborder le vase. D’ailleurs, si t’as un tuyau…»

 

Nous sommes tous raccords, nous sommes sûrs et certains de l’incertitude de nos conduites. Cette fuite en avant serait donc normale tant que la quête du bonheur n’aura de cesse de faire un malheur. Un siphon font font… les petites marionnettes.

 

Ca coule de source…

Share and Enjoy:
  • Print
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Yahoo! Buzz
  • Twitter
  • Google Bookmarks

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *