inzeweb, Les constats inutiles

l’enfant Hotline et la digitalite aigüe (1er chapitre)

Chaque jour,

des milliers d’enfants sont obligés de coacher

leurs parents pétrifiés par le web.

Soutenez-les !

Prologue

Tout a commencé lors de votre naissance. Ébahis par tant de beauté (vous), vos parents s’engagent à vous élever, vous éduquer, vous nourrir et vous chérir toute votre vie…
Regarde, il a tes yeux Mamour… gouzi gouzi… et s’il devenait avocat ? Médecin ?…

Que nenni, la première carrière qu’ils vous préparent est celle de techno-coach !

Lorsque le petit être devient techniquement apte à tenir une souris, il change de statut pour ses parents qui voient en lui un pass VIP pour entrer dans la matrice.

Que celui qui n’a jamais servi d’assistant technique me jette la 1ère clef USB (ou une disquette) !

1er chapitre – La digatilite aigüe

Pourquoi ton mobile sonne ??? Bah… parce que tu as un appel sans doute ? Non pas un Apple, un appel. Décroche ! C’est la messagerie ? Bah écoute ton message. Ca dit quoi ? Tapez 1 pour écouter, 2 pour enregistrer, 3 pour effacer… Tape 1. Non, c’est la touche à côté du 2. Mais pourquoi t’as raccroché ???

OU

Oui, on change d’heure ce week-end. Il faut que je passe (230 bornes) ? Pourquoi ? Pour changer l’heure du lecteur DVD et la montre à quartz de papa (le four micro-ondes et le réveil)… Tu crois qu’elle se déplace l’horloge parlante ? Quelle connerie ces changements d’heure !

Home sweet home, la technologie a exterminé l’horloge à pioupiou, la montre à aiguille et le tourne-disque à relou. Nos parents ont connu tardivement la révolution digitale et on l’a senti passer (voire, on la sent encore).

Et ce n’est que le début (suite au prochain épisode)…

 

 

=> CHAPITRE 2 « Enfant hotline et Websitting »

 

 

.

Partager
  • Facebook
  • Twitter

1 thought on “l’enfant Hotline et la digitalite aigüe (1er chapitre)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.