Est-ce que j’ai une pseudo gueule ?

– Tu vis dans un monde… comment dire… euh, Internet tout ça…  c’est pas la vraie vie, il est temps de revenir à la réalité.



–    Euh… tu veux dire comme dans The Truman show, on me ment depuis ma naissance ? Toi tu es comédien et… mais qui sont mes vrais parents alors – j’ai toujours eu des doutes, je suis à seule de la famille à avoir les cheveux bouclés…- ?


–    NON ! Tu traînes tes guêtres les réseaux sociaux, Twitter, ton blog… tout ça c’est virtuel ! Tu t’es forgée une autre identité, immatérielle, superficielle, irréelle…


–    Euh… tu veux dire que je suis schizophrène ? (c’est dur à soigner ça non ? Faut que je prenne des médocs destressants, des tisanes, que je machouille des bâtons de réglisse ?)


–    Bordel ! Tes amis ont des noms invraisemblables !


–    Quoi ?


–    Zorglug39, Aglagla, Bobounepoulet, Trouduc, Danstonflux… sérieux c’est pas possible.


–    Bah quoi ? Moi c’est bien Inzecity et c’est pas un nom de Toons (ça l’a pas dérangé Trinity dans Matrix, elle s’est même acheté un manteau en cuir après le film) !


–    Tu vas pas me faire croire que vous avez des relations normales ! Tiens, ce soir je vais dîner avec Trouduc, on va retrouver Bobounepoulet, Aglagla…on va s’faire une Twitteuf. Dommage que Zorglub peut pas venir Danstonflux non plus. Sérieusement…


–    Mais c’est drôle !


–    Pourquoi vous n’utilisez pas vos vrais noms ?


–    Bah… certains les utilisent… d’autres pas


–    Et tous les soirs tu ramènes tes centaines de potes chez toi !


–    Mais oui, c’est vrai… mais l’avantage c’est que personne n’est de corvée de vaisselle et pas besoin de louer un château pour voir tout le monde ! (dans tes gencives !)


–    Tu as changé ! C’est vrai, on dirait que tu as une double personnalité…


–    « un tien vaut mieux que deux tu l’auras »… bis repetita et je te finis à la hashtag !  Au contraire, ces pseudos c’est plus « parlant » que notre prénom !
Réfléchissons 2 minutes… Ne passons-nous pas notre vie à faire semblant

  • Semblant d’être perpétuellement « positif » même quand ça ne va pas
  • Semblant en se cachant derrière une couche de maquillage, une couche de fringue et une couche de pseudo normalité…
  • Semblant de rentrer dans le moule tout en sachant que secrètement nous nourrissons tous des envies de liberté, d’autonomie, d’hurler contre la normalité, d’hurler tout court, de rire et de pleurer quand bon nous semble sans être juger pour cela, et de shooter dans le panier à linge !

La vie quotidienne est un incubateur, Internet est un révélateur !

  • Quelle est notre véritable identité, qui sommes-nous vraiment ? Je suis convaincue qu’un simple pseudo, qu’un blog ou qu’une série de petites phrases sur Twitter en disent plus sur la réelle personnalité des gens qu’une poignée de main ou qu’un dîner à échanger des banalités sur la météo qu’il fait… Certes, l’écran est un « masque » bien pratique pour les plus pudiques… toujours est-il que ce qui ressort de tous ces échanges, de ces communautés, c’est de la simplicité et de l’honnêteté : si je ne t’aime pas je t’exclue de mon réseau alors que dans la « vraie vie » comme tu dis, tu mens ou tu simules une entente cordiale. Oui les gens que je rencontre ont des pseudos à la con (mais c’est pas plus con que de s’appeler Jean Culle), un avatar et oui, grâce à eux, je sais (enfin) ce que j’aime dans ma « pseudo vie » : ECRIRE ce genre de conneries.


5 Commentaires