Inzecity en quelques maux

Un exutoire ludique pour voyeur public, des pérégrinations dans des lieux communs et quelques clichés qu’on ne peut plus voir en peinture dans notre quotidien.

 

Partager
  • Facebook
  • Twitter

9 thoughts on “Inzecity en quelques maux

  1. Melle Inzecity,
    et moi qui pensait que vous n’officiez qu’en 140 caractères !
    je prendrai le temps de vous lire dorénavant.

    Par ailleurs, je note qu’en vous lisant, je ne suis pas un voyeur car comme j’aime dire : « Arrêtons de fantasmer. Travailler son coup de rein implique un coup de main. »

    à plus tard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.