Entretien d’embûche

LE CONSTAT INUTILE DU WEEK-END

–    Installez-vous
–    Bonjour, oui, merci
(ça commence bien, il n’a pas dit bonjour, il me teste. Mais pourquoi l’ANPE m’a envoyé ici ? Bac + 4 quand même… hum)
–    Vous avez votre CV avec vous
–    Oui oui tenez
–    Hum, han… ah… euh… hum…
(merde, ça à l’air d’être grave) si vous avez des questions… (vous savez où me trouver hi hi hi)
–    Bien. Alors. Expliquez-moi votre parcours. Il y a quelques nébuleuses.
(Des nébuleuses ? Ça métastases ça des nébuleuses ?) Euh… c’est-à-dire ?
–    Oui, entre Juillet 2006 et septembre 2006 il y a un trou.
–    Ah ce trou-là ? Bah, je finissais mes études et j’ai pris des vacances voilà.
–    Des vacances ? Après l’université ? Hum… très bien je note. Des vacances après la fac… ah ha ha ha.

(qu’est-ce qu’il griffonne ? Il se fout de ma gueule ce con )
–    Anglais : notions ?
–    Oui… je ne suis pas bilingue
(ceci dit, on s’en fout pour ce que je vais faire ici non ?)
–    Hum… et si vous étiez un animal ?
–    Je vous demande pardon ?
–    Et si vous étiez un animal ? C’est un portrait chinois.

(Qu’est-ce qu’il me raconte celui-là ? Il veut me peindre en estampe bestiale ? Chinois…chinois d’accord mais lequel mandarin ? Wu ? Cantonais ? Ok, je ne prends pas de risque… la carpe, c’est « téléphoné »)
–    Euh…. Un POULPE !
–    Pardon ?
–    Un poulpeuh ? C’est pas ça ? J’ai pas le droit d’être un poulpe ?
–    Intéressant. Et pourquoi un poulpe ?

(C’est mignon un poulpe) Et bien, c’est plein de bras, c’est malin, c’est agile et c’est (mou ? joueur ? ça a une grosse tête ? merde réfléchis vite !) stable ! (c’est vrai, faut être sacrément balaise pour se tapir au fond des mers sans bouger d’un iota… j’aurai peut-être du prendre moule ? Ca s’accroche une moule… On peut mettre une option ? Poulpe option moule ?)
–    Bien… bien… c’est « original ». Je vois que vous avez fait art plastique. Vous pouvez me dessiner ce Mickey.
–    Pardon ?
–    Le Mickey sur mon mug. Vous pouvez me le dessiner s’il vous plait ?

–   Euh oui… d’accord… (Quel est le rapport avec la choucroute ? Je veux ce putain de poste de telemarketing pour vendre des aspirateurs anti-acariens hors de prix à des personnes en fin de vie mais avec un fort pouvoir d’achat et bouffer jusqu’à la fin de l’année ! Je ne veux pas être copiste de Mug moi !)
–    Très bien. Merci mademoiselle.
–    Nous recherchons quelqu’un de polyvalent vous comprenez. Le poulpe nous convient bien. Nous vous rappellerons.

Et dire que nous passons près d’un tiers de notre vie à étudier pour être Master spécialiste es-trucmuch et qu’au final, on termine au poste polyvalent de responsable « poulpe » de la division 239… Ca fait de beaux bras.

« Bonjour et bienvenue chez Pretext Assurances. Je votre unique interlocuteur ».

8 thoughts on “Entretien d’embûche

  1. je te rassure, je vais aussi me retrouver à vendre des aspis avec un doctorat dans les pattes..

    bref, billet plus léger, j’aime aussi 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Previous post Vente aux “en chair”
Next post Nom d’une bite !