inzelife, Les constats inutiles

Fin de moi difficile

Elle contemplait cette Cène d’ivrognes athées et son saint patron qui multipliait les pintes. Elle riait intérieurement et se dit que ce bar aurait dû s’appeler « Les douze poivrots d’Hercule ».   Elle rédigea un tweet qu’elle rangea dans ses brouillons pour une bonne occasion.   Elle faisait le vide en regardant le verre plein de… Read More Fin de moi difficile

inzelife, Les constats inutiles

Pour tuer le temps, il faut s’armer de patience

  Inzecity a été créée en 2008 et comme dans beaucoup d’histoires, le train-train quotidien est arrivé sans crier gare… Chaque jour, je pensais à ce blog et j’envisageais sa dernière heure. Mes nombreux appels à l’inspiration sont restés lettre morte. Ma verve était molle, castrée par ma flemme et rongée jusqu’à l’os par le… Read More Pour tuer le temps, il faut s’armer de patience

inzelife, Les constats inutiles

Ecrits du coeur

      – J’ai vu un reportage dingue sur les adolescents. Y savent plus écrire tsé. C’est très inquiétant pour l’avenir. Y font des fautes à toutes les phrases, c’est des zandicapés de la langue française. – M’en parle pas, c’est d’la faute des textos. Y’z’écrivent comme Tweet

inzelife, Les constats inutiles

Scène de vol

Mesdames et Messieurs bonjour, je suis Cynthia Goudeleuk, je suis votre chef de cabine. Bienvenue à bord. Le commandant Monsieur Volbas et ce qu’il reste de l’équipage en ce jour de grève ont le plaisir de vous accueillir à bord de cet Airbus 330 de la compagnie Créole. Nous nous assurons de votre sécurité jusqu’à… Read More Scène de vol

inzelife, Les constats inutiles

L’Art con

  – Elle est vraiment bien cette expo. C’est la première fois que je vois du John Novocaïne en vrai. Je suis émue. – Quelle expo ? – Bah celle-ci ! – Tu vas me prendre pour une dingue ou pour quelqu’un qui n’a jamais vu d’ophtalmo pour raison d’atrophie oculaire mais je ne vois… Read More L’Art con

Hommes-femmes et vices et versa cachés, inzelife, Les constats inutiles

Retour à la plage d’accueil

Et voilà, cri primal poussé en sortant du bureau, les vacances tant espérées peuvent commencer et, pour ceux qui ont cette chance, c’est la grande migration de l’année. Plage ensoleillée, apéro à volonté, espadrilles mi-enfilées et si on est tuné, excursion organisée planifiée à peine arrivé. Les petites villes balnéaires jusque-là paisibles sont envahies par… Read More Retour à la plage d’accueil